Accueil > Communauté de Communes > Pays de Tronçais
Communauté de communes du Pays de Tronçais

Place du Champ de Foire
03350 Cérilly

Tél. 04.70.67.59.43

Communauté de Communes

Les seize communes du Pays de Tronçais

Les communes membres sont : Ainay le Château, Braize, Le Brethon, Cérilly, Couleuvre, Hérisson, Isle et Bardais, Lételon, Meaulne, Saint Bonnet Tronçais, Saint Caprais, Theneuille, Urçay, Valigny, Le Vilhain et Vitray.

La majestueuse forêt de Tronçais

Située au nord-ouest de la région Auvergne, dans le département de l’Allier, la communauté de communes du Pays de Tronçais regroupe 7 873 habitants sur près de 500 km². Au contact entre les premières pentes du Massif central et le Bassin parisien, elle s’étend sur un plateau de 280 m d’altitude moyenne, faiblement vallonné, au centre duquel s’étend la majestueuse forêt de Tronçais.

Un patrimoine naturel et bâti remarquable

Ce territoire dispose d’un patrimoine naturel et bâti remarquable (forêt de Tronçais, vallée de l’Aumance, villages médiévaux d’Hérisson et d’Ainay-le-Château, fermes typiques…), ainsi que de nombreuses infrastructures touristiques (camping classés, musée de la Porcelaine à Couleuvre, hébergements/restauration).

Grand Site National, la forêt de Tronçais s’avère remarquable par des dimensions, sa situation à l’écart de toute grande ville et son homogénéité. C’est la plus belle chênaie d’Europe. Elle s’étend sur 10 533 ha, dont 132 ha d’étangs, et concerne 10 communes. Cette forêt appartenait aux ducs de Bourbon jusqu’en 1527, date de la confiscation des biens du Connétable par François Ier.

132 hectares d’étangs

Le chêne couvre 80 % de la surface, et 90 à 95 % des chênes sont des chênes sessiles ; les autres sont des chênes pédonculés. Le hêtre couvre 10 % des surfaces, les pins 7 %. Le reste se partage entre feuillus divers (1 %) et espaces non boisés (2%). C’est une forêt ancienne semi-naturelle, majoritairement composée d’espèces indigènes.
Ce n’est pas une forêt plantée. La régénération naturelle y domine très largement (94 % des surfaces). Il n’y a pas eu de reboisements massifs dans le passé contrairement à ce que l’on entend souvent avec les plantations « Colbert ». Les âges d’exploitabilité sont très élevés, ce qui confère un caractère exceptionnel à Tronçais (250 et 300 ans sur 7 300 ha).
L’âge d’exploitabilité a régulièrement été réévalué à la hausse à l’occasion des aménagements successifs. Depuis l’aménagement de 1832, la gestion demeure calée sur le même objectif : la production de chêne de gros diamètre à accroissements fins. Ainsi, il s’agit de chêne de haute qualité du fait de ses qualités génétiques, du terroir et de la sylviculture. C’est un chêne à accroissement fins, de 1,4 à 1,8 mm / an sur le rayon, de couleur claire appréciée, marqué par une rectitude des fûts et la finesse de l’écorce.

Des chênes nobles destinés à l’ébénisterie, la menuiserie fine …

La récolte moyenne est de 60 000 m3 / an. Une grande partie du chêne de Tronçais est valorisée par les usages les plus nobles : tranchage, sciage d’ébénisterie et menuiserie fine, mais surtout de fente pour la tonnellerie.

Une campagne préservée au cœur de la France.

Le territoire se structure autour de 16 communes qui présentent 3 niveaux d’influences.

Communes Population 2006 avec dc Superficie en ha Maire
Ainay le Château 1 140 2 407 Stéphane MILAVEAU
Braize 279 2 095 Marie-Solange LALEVEE
Le Brethon 344 4 461 Olivier LARAIZE
Cérilly 1 439 7 054 Olivier FILLIAT
Couleuvre 595 5 384 Daniel RONDET
Hérisson 695 3 257 Bernard FAUREAU
Isle et Bardais 297 4 465 Daniel ARTIGAUD
Lételon 142 637 Cyril ROMERO
Meaulne 792 2 106 Pierre-Marie DELANOY
Saint Bonnet Tronçais 774 2 798 Alain GAUBERT
Saint Caprais 93 2 014 Marie de NICOLAY
Theneuille 414 3 798 Denis CLERGET
Urçay 296 1 249 Bernard SAUPIC
Valigny 413 2 118 Daniel RENAUD
Le Vilhain 276 2 627 Bernard SOULIER
Vitray 124 2 903 Louis de CAUMONT
7 873 49 373

Dix communes comptent moins de 450 habitants. A l’échelon intermédiaire, 4 bourgs rassemblent entre 600 et 800 habitants, (Hérisson, Meaulne, Saint-Bonnet-Tronçais, Couleuvre). Enfin, à l’échelon supérieur, deux pôles de services et d’équipement, Cérilly (1 376 habitants) et Ainay-le-Château (1 065 habitants), distants de 15 kilomètres et séparés par la forêt de Tronçais, concentrent la moitié des commerces du territoire.

Dominante, l’activité agricole est principalement tournée vers l’élevage bovin Charolais, qui occupe 60 % des terres agricoles, l’élevage ovin et les grandes cultures (10 % de la superficie agricole utilisée).

Le tissu économique se caractérise par un tissu de petites entreprises. Sur 434 établissements, 93 % emploient moins de 9 salariés. Les services représentent les trois quarts des emplois, l’industrie 15 %, le commerce 6,5 % et la construction 4,9 %. La plus grosse entreprise « Berrywood », qui dépend du groupe Beaulieu, s’est installée à Meaulne, à la fin des années 1990, et emploie aujourd’hui 118 personnes (parqueterie).